samedi 12 mars 2011

Manifestation de l'Alliance Sociale à Montréal

J'en reviens à l'instant. Sur le plan de la participation, ce fut un grand succès: en ce qui me concerne, je crois que nous étions plus de 10 000, mais ce sont des estimations très conservatrices. La forte mobilisation faite par les syndicats y était pour beaucoup dans la réussiste de la manifestation.

En revanche, comme ce fut malheureusement une manifestation organisée par les grandes centrales syndicales, ce fut un échec démocratique monumental. En tout début de manifestation, un groupe d'anarchistes masqués distribuait des tracts[1] en circulant au milieu de la foule, sans pourtant commettre d'infraction. Ces tracts étaient critiques face à l'Alliance Sociale et/ou encourageaient la participation à la manifestation annuelle du COBP qui se tiendra le 15 mars.

Alors que le groupe se suivant en file indienne se dirigeait vers l'arrière du rassemblement, une dizaine de policiers antiémeute, accompagnés de cavaliers, ont fondu sur les manifestants, agressant du monde au passage et distribuant des coups de boucliers. Rapidement, ils ont réussi à encercler le groupe d'anarchistes afin d'arrêter tout le monde qui le composait. Les policiers (incluant les cavaliers) sont ensuite restés postés en plein milieu de la foule pendant une bonne dizaine de minutes, protégés par le service d'ordre des grandes centrales syndicales.


video

Les manifestant-e-s n'ont pas beaucoup réagi autrement qu'en formant un bloc compact devant les policiers, quoique quelques insultes ont aussi volé à l'égard des fachos en uniforme.

La question que je me pose, c'est: comment se fait-il que ce groupe d'anars ait été pris au piège si facilement? Est-ce le service d'ordre qui a avisé les policiers? Comment se fait-il que le profilage politique soit maintenant à ce point généralisé dans ce genre de manifs?

Quand le service d'ordre d'une manif fait rempart devant les policiers pour nous empêcher de repousser les flics hors du périmètre de manifestation, il se transforme en force répressive. Je sais bien que c'était une manif familiale et que les débordements violents n'étaient pas souhaitables. Mais des enfants auraient pu être renversés et piétinés au cours de cette intrusion. Si le service d'ordre avait réellement voulu limiter la violence, il aurait fait rempart devant les flics pour les empêcher de nous foncer dessus. Mais le service d'ordre voulait nous contrôler, pas nous protéger. Il a donc soutenu la violence de l'État. Or, c'est précisément la même violence que représentent les hausses des tarifs.

On a ici un bel exemple de contestataires qui se transforment en leurs propres ennemis. Donnez-leur dix ans encore et ce sont eux qui se livreront à des coupures dans les programmes sociaux.

Ce message s'adresse aux crétin-e-s en dossards qui ont protégé les flics aujourd'hui: vous êtes des porcs, des mini-flics, des collabos, les responsables de notre défaite imminente. Kin, je vous envoie une image de Pétain, vous allez pouvoir l'imprimer et l'accrocher au-dessus de votre lit.

Raclures.


_______

[1] Note effacée parce que c'est pas drôle.

9 commentaires:

  1. IMPORTANT!! Manifestation de soutien pour les 10 personnes qui ont été arrêtées aujourd'hui à la manif de l'Alliance Sociale. Arrêtées avant même le début de la manifestation, ils sont accusés de conspiration. Rendez-vous à 21h ce soir au coin des rues Guy et Maisonneuve. Partagez à vos amiEs.

    RépondreSupprimer
  2. J'étais à la manif aussi et je n'ai absolument pas eu conscience, ni connaissance de ces événements. Merci pour l'info !

    RépondreSupprimer
  3. Euh... c'est quel genre de manif, à 21h00?

    RépondreSupprimer
  4. ...

    Ah, c'était ce genre de manif là!

    Darwin: c'était localisé, dans le contingent de la FECQ FEUQ, je crois. Il y avait tellement de monde que c'est normal si les nouvelles n'ont pas bien circulé. Mais ça en dit long sur ce qui pourrait arriver si une manif de 25-50 000 personnes tournait vraiment à la catastrophe à Montréal.

    RépondreSupprimer
  5. Qu'est-ce que j'avais dit...

    Ça mène nullepart, sauf de l'emmerdement juridique libéral ! Faudrait arrêter de croire le contraire un jour ou l'autre. Si on se "bat" aux côtés des syndicats, on se tire automatiquement dans le pied. Leur but est de s'intégrer au capitalisme, pas de le détruire.

    En tout cas, content d'apprendre que vous n'avez pas été pris dans le sac.

    RépondreSupprimer
  6. Cette intervention policière est survenue à cause du service d'ordre de la FTQ. De ce qu'on m'a dit ils avaient prévus le coup. Ce sont des collabos. Ce sont nos ennemis au même tire que les porcs et les politiciens qu'ils défendent.

    Je rejoins les propos d'agitateur. D'ailleurs je n'étais pas à cette parade et je n'en n'ai rien à foutre.

    Le problème c'est que changer le monde, ça n'intéresse personne. Ou presque.

    RépondreSupprimer
  7. Les anars arrêté-e-s ne se battaient pas du côté des syndicats, justement. Ils étaient là pour critiquer l'Alliance sociale, entre autres.

    "This situation is too dangerous to allow ourselves to be led by hacks like those in the Alliance Sociale."

    (Désolé, j'ai ramassé que le tract en anglais.)

    Mais j'aimerais bien savoir où tu as appris que c'est le service d'ordre de la FTQ qui a stoolé les anars, Bakouchaïev. J'ai des inquiétudes par rapport à ça, mais quand j'en parle, les gens me regardent comme si j'étais un paranoïaque fini. Je ne veux pas me tromper si je pars dans des accusations hallucinatoires.

    Agitateur: bien entendu, tu as raison. J'ai toujours moi-même été très critique face aux manifs syndicales de merde. J'ai même pas annoncé celle d'hier, tu remarqueras. C'est symptomatique d'un certain dégoût. Mais j'y vais pareil des fois, ne serait-ce que pour me rappeler pourquoi je n'y vais plus.

    RépondreSupprimer
  8. Je t'ai envoyé un courriel par rapport à ma «source». Tu pourras vérifier par toi même l'info.

    RépondreSupprimer