jeudi 5 mars 2009

Petit lexique des réactionnaires racistes

LIBERTÉ : n.f. État de bien-être ressenti après avoir tabassé des communistes. Décrit aussi le fait de pouvoir élever une famille dans la chrétienté et l’illusion de la supériorité de la race blanche sans qu’un individu de couleur différente ne réside dans le même hectare. Se prononce libarté, comme dans l'expression: "Libarté, je crie ton nom partout."

FRATERNITÉ : n.f. Valeur synonyme d’esprit d’équipe, principalement quand on tabasse des communistes. La fraternité peut aussi être en lien avec la procréation. Il n’y a aucune fraternité possible avec quiconque n’étant pas consanguin.

RACES : n.f. Groupes d’individus de même souche et d’apparence morphologique semblable qui doivent vivre séparément les uns des autres. Note : Un Aryen du XXVe siècle avant J.C peut être considéré comme faisant partie de la race des réactionnaires racistes, mais pas un individu ayant un lointain ancêtre juif, communiste ou écoutant du Bon Jovi.

COLONIALISME : n.m. Quand la race blanche vient apporter la lumière aux gens plongés dans l’obscurité. Après plusieurs générations, la population des colonies, mieux éclairée, blanchit, devient moins barbare et est désormais digne de tabasser des communistes avec les autres membres du peuple immaculé.

PARASITE : n.m. Les Nèg’, les Buenos, les Turbans, les Kawish. Ils sont tous sur le BS, dans des gangs de rue, dans des groupes communistes et sont les amis des Juifs. Enwaye, à Guantanamo.

TOLÉRANCE : n.m. Tabasser des communistes.

SHOA : n.f. Invention visant à discréditer Saint-Adolfe. Celui-ci a en effet rien pu faire de tel, il n’a réagi qu’à la JUIVERIE internationale communiste, agi en légitime défense quand il a dévasté la moitié de l’Europe qui était communiste.

JEAN CHAREST : Communiste juif descendant de nègres (cheveux frisés).

ANDRÉ BOISLCAIR : Franc-maçon communiste juif.

MORDECHAI RICHLER : Juif.

MARIO DUMONT : Starbuck maximo des réactionnaires racistes. On lui souhaite une descendance nombreuse afin qu’il puisse contribuer à l’amélioration de la race.

JUIVERIE : Toute personne refusant de tabasser des communistes est coupable de juiverie.

5 commentaires:

  1. Je suis tout à fait pour que les petits québecois purs laines se mixe un peu plus avec le reste du monde.

    Pourtant je suis présentement sympathisant adéquiste, cherchez l'erreur...

    Je crois qu'il va falloir en revenir la gau-gauche avec votre discours asssociant Dumont aux nazis, c'est pas un peu passéiste vous trouvez pas?

    On croirait entendre les mêmes vieilles histoires depuis 20 ans, c'est boring à l'os votre affaire.

    RépondreSupprimer
  2. Vous faites erreur, j'associais les Nazis à Dumont, pas l'inverse.

    À votre accusation de passéisme, je répondrai simplement qu'Adam Smith a vécu au XVIIIe siècle.

    RépondreSupprimer
  3. Pour Smith, ce n'est pas pareil. Lui était un visionnaire. Les gauchistes qui lui ont succédé ont seulement mis de l'avant des complaintes dépossédées de sens car n'oeuvrant pas selon les lois naturelles du marché.
    Plus sérieusement, le passéisme de Smith est rapidement occulté par toutes les générations d'interprétations qui sont faites sur son compte. Quand il croyait que les égoïsmes de chacun assureraient un niveau d'égalité relatif, il a oublié de considérer que tous et toutes n'ont pas les mêmes aptitudes à frapper son prochain pour s'accaparer de son morceau de pain.

    @ Tym_machine, qu'est-ce qu'un québécois pur laine ? Tout le monde sait que les vêtements sont aujourd'hui faits en Chine ou au Pakistan...

    RépondreSupprimer
  4. @Steffen,

    Vous me demandez cette question sur les québecois purs laines alors je vous répondrai en étant fort probablement d'accord avec vous, je ne connais pas vos affiliations ni vos opinions et je n'aime mieux pas les connaitre afin de ne pas perturber le débat.

    Je suis content d'un autre côté que vous posiez cette question puisque justement, le mythe du Québecois pur laine est justement ce que c'est, un mythe.

    La plupart de nous, même de ceux qui se réclament du plus pur laine des purs laines, sont d'origines mixtes. En effet, rares sont ceux et celles qui ont le sang 100% français de descendance française de souche. De toute façon, la trop grande pureté mène inévitablement à des relations se rapprochant de la consanguinité et les études scientifique ont démontré le lien entre une trop grande consanguinité et les maladies héréditaires déblitantes. Donc, mixer quoi que les puristes en disent, a en effet ses bons côtés. Les gens se rendent également compte du même phénomène lorsqu'ils essayent de créer la super vache à lait en accouplant les meilleurs de chaque race avec les meilleurs. Cela marche un certain temps mais il vient un jour où l'on atteint un top niveau et on ne peut que redescendre. Ils se sont alors rendu compte que dans leur recherche pour créer une super race, il fallait inévitablement introduire de "l'impureté" (des races batards) dans le maillon génétique des vaches.

    Bon, je m'égare un peu avec mes histoires de vaches mais tout cela est pour illustrer que notre nationalisme ethnique est plus souvent qu'autrement une illusion qui a peu à voir avec la politique. Par exemple, ma conjointe a du sang français, italien et irlandais et moi j'ai globalement du sang français mais avec un peu d'irlandais aussi. Et franchement, je sais fort bien que beaucoup d'entre nous avons joyeusement mixé avec les indiens faute de femmes de joie venant de la France, la mère patrie de l'époque.

    Je sonne comme certains séparatistes nationalistes francophones xénophobes mais c'est loin d'être la réalité. Je ne fais que vous citez des bouts de notre histoire collective. Chacun a sa petite histoire malgré tout.

    Salutations.

    RépondreSupprimer